A vélo au bout du monde

10,00

Alice Creskens et Cédric Trolong ont réalisé leur rêve. Ils voulaient voir de près l’état de la planète, à vélo couché. Pendant deux ans et demi, ils ont pédalé, traversant les frontières et les cultures, rapportant un constat plutôt alarmant, mais confiant cependant dans l’humanité et ses merveilleuses ressources.

A vélo …

Alice Creskens et Cédric Trolong ont parcouru près de 22 500 km à vélo couché, 27 pays traversés, de l’Europe à l’Asie. Ils ont prouvé que l’aventure et la découverte des autres pouvaient encore se faire simplement avec un vélo, une tente et quelques kilos de bagages.

… au bout du monde

On les a vu pédaler dans le désert, dans la jungle, sur les routes de montagne et les chemins, sous le soleil brûlant, la pluie, la neige et le vent, éblouis par des paysages magnifiques, fascinés par des cultures ancestrales, attristés par les terres et les forêts saccagées, les fleuves pollués. Mais quelle leçon de vie magnifique, donnée par tous ces inconnus du bout du monde, à qui ils disent merci. Ils rapportent dans leurs bagages, le souvenir de rencontres inoubliables, que ce soit des personnes du quotidien, ou des personnes de renommée internationale comme Vandana Shiva.

Un voyage

Où chaque jour était une aventure, ils l’ont réalisé grâce à un passeport formidable : l’espéranto, cette langue internationale qui permet de fraterniser partout dans le monde. Avec Vincent Clochard, mon cadreur, nous avons voyagé avec eux sur le chemin du retour, en Espagne. Ces séquences espagnoles se mêlent à leur récit sur d’autres pays ( le Japon, la Chine, la Turquie, l’Iran, la Malaisie) illustrées par quelques unes de leurs 25 000 photos et leurs petites vidéos.

Ils parlent du film :

Additional information